Catégories
Non classé

ACTEP – Une démarche unique à l’Est de Paris ! – Dans les espaces verts

La dimension paysagère et végétale est importante même dans un tissu fortement urbanisé tel que celui de l’Est parisien. Les espaces verts majeurs du bois de Vincennes (3ème forêt la plus fréquentée d’Ile-de-France), de la future base de plein air et de loisirs de la Corniche des Forts (plus de 50 hectares), du bois Saint-Martin et de la forêt de Bondy (premiers éléments de la ceinture verte régionale) sont complétés par les parcs communaux et départementaux et les nombreux itinéraires de randonnée ou de cyclotourisme aménagés dans un souci de développement touristique. Le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis a ainsi réalisé un plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée dans le département. Le territoire de l’ACTEP comporte près de 2 245 hectares d’espaces verts. 

Æ      Le parc départemental de Romainville, 8 ha. Créé sur les anciennes carrières, il offre une vue imprenable sur la plaine d’Ile-de-France. 

Æ      Le parc départemental Jean Moulin – Les Guilands à Bagnolet et Montreuil, 33 ha. Au terme de son aménagement, il devrait comprendre une zone dédiée à la découverte de la nature. 

Æ      Le parc communal Montreau à Montreuil, 17 ha. Date de 1934. Il se caractérise par un jardin à la française et recoupe des itinéraires de randonnée tel que le sentier des trois parcs. 

Æ      Le parc communal des Beaumonts à Montreuil, 22 ha. Inaugurée le 12 juin 1999. 

Æ      Le parc communal de la Butte verte à Noisy-le-Grand, 18 ha. 

Æ      Le bois Saint-Martin à Noisy-le-Grand, 227 ha. 

Æ      Le parc communal du Croissant Vert à Neuilly-sur-Marne, 33 ha. 

Æ      Le parc de la Haute-Ile à Neuilly-sur-Marne. Après réhabilitation du site, il accueillera un parc départemental consacré à la découverte de la faune et de la flore des milieux humides. 

Æ      Le bois de Bondy, 10 ha. 

bois_de_bondy-7711890, 9053240, 1583256926 bois_de_vincennes_02-1644581, 7304207, 1583256928

Æ      Le parc des coteaux et la voie Lamarque à Neuilly-Plaisance. 

Æ      Le parc départemental de l’Ile de l’Abreuvoir à Champigny-sur-Marne, 0,26 ha. 

Æ      Le parc départemental du Tremblay à Champigny-sur-Marne, 73 ha. 

Æ      Le parc départemental du Plateau à Champigny-sur-Marne, 17,16 ha. 

Æ      Le parc départemental Watteau à Nogent-sur-Marne, 1,70 ha. 

Æ      Le Bois de Vincennes, 995 ha. Anciennement Vilcena, est un vestige de l’antique ceinture de forêts qui entourait Lutèce. En 1860, Napoléon III cède le bois à la ville de Paris pour qu’il soit transformé en parc symétrique du bois de Boulogne. Haussmann le fait aménager par Alphand dans le goût anglais prisé par l’empereur : le domaine est reboisé, creusé de reliefs et de lacs. Le lac de Gravelle, alimenté par les eaux de la Marne, sert de réservoir pour les autres lacs et les rivières qui sillonnent le parc. Lieu de promenade sous toutes ses formes : sentiers piétonniers, pistes cyclables, pistes cavalières, sans compter les nombreux chemins de randonnée qui sillonnent la forêt, le Bois de Vincennes, plus grand espace vert de la Capitale, est aussi agrémenté de multiples lieux de détente, de loisirs, d’activités culturelles et sportives.

Il abrite en outre de nombreux équipements : le zoo, le parc floral, la ferme de Paris, les temples bouddhiste et tibétain , le jardin tropical (et l’Institut de recherches agronomique et tropicale), l’espace “Paris-Nature”, une école d’horticulture et son arboretum – “Ecole DUBREUIL” – et le théâtre de la Cartoucherie.