Actep
 
Le territoire de l'ACTEP
Vivre dans l'Est parisien Visiter l'Est parisien L'Est parisien, territoire de projets
Rapport AUZANNET : Les élus de l’ACTEP sidérés par la remise en cause du projet Grand Paris Express !

Pour l’Association des Collectivités Territoriales de l’Est parisien (ACTEP), une remise en cause du tracé arrêté est inacceptable. Suite à la remise jeudi 13 décembre 2012 du rapport sur le Grand Paris Express (GPE) de Pascal AUZANNET à Cécile DUFLOT, ministre de l’Egalité des territoires et du Logement, les élus ne peuvent accepter le retard de certains tronçons des lignes rouge et orange.

Ce rapport comporte des propositions inacceptables pour l’Est parisien et bafoue les attentes des habitants d’Ile-de- France et de leurs élus en matière de transports.

Il remet en cause de nombreux projets ambitieux portés par l’ACTEP, notamment le Site de Maintenance et de Remisage et le poste de contrôle et de commande à Champigny-sur-Marne, mais aussi le maillage du Cluster Descartes.

Les propositions de scénarios remettent fortement en cause l’élaboration des deux Contrats de Développement Territorial (CDT Paris Est entre Marne et Bois ; CDT Boucles de la Marne) qui nous le rappelons s’appuient sur l’arrivée des gares pour permettre le développement économique et l’emploi sur les territoires mais aussi pour répondre aux exigences de densicications portées par le SDRIF.

Il est indispensable que le gouvernement se tienne au projet tel qu’il est phasé aujourd’hui et qu’il choisisse d’assumer la réalité de ce projet en totalité, sans en modicier le tracé ni le choix des gares, issus d’une très large concertation avec les élus locaux et l’ensemble des habitants d’Ile-de-France.

Rappelons que l’enjeu est de taille : ces deux lignes sont complémentaires et répondent aux objectifs de désenclavement des territoires, de désaturation de la zone centrale et au développement économique des villes. Elles permettront d’améliorer la qualité de vie des Franciliens, mieux desservir les territoires aujourd’hui enclavés et améliorer l’attractivité de l’Ile-de-France. Il est donc irrecevable que le Gouvernement fasse le choix de passer outre l’avis des élus et des populations !

Aujourd’hui, l’ensemble des élus de l’ACTEP demande à ce que le gouvernement actuel gère cette situation. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités et dégager les moyens nécessaires pour respecter les engagements pris auprès des élus et de la population en termes de calendrier et de cinancement, acin que le projet du Grand Paris prenne tout son sens.

Consultez le communiqué de presse

Mentions légales | Crédits | Plan du site | Flux RSS