Actep
 
Le territoire de l'ACTEP
Vivre dans l'Est parisien Visiter l'Est parisien L'Est parisien, territoire de projets
Grand Paris Express : les élus de l’ACTEP demandent un rapport sur les solutions de financements du métro automatique
Décembre 2012

Les élus de l’ACTEP réunis en conseil d’administration à Villiers-sur-Marne (94), sous la présidence de Monsieur Jacques-Alain BENISTI ont fait part de leur indignation face à un rapport méprisant pour le travail accompli par les collectivités depuis des mois, et surtout envers les attentes de la population de l’Est parisien.

Alors même que le Grand Paris Express se fixait pour objectifs la désaturation des lignes existantes, la lutte contre la fracture territoriale, le développement économique et le renouvellement urbain, les élus de l’Est parisien sont effarés de constater combien les préconisations de ce rapport éloigne l’atteinte de ces objectifs et va à l’encontre de la dynamique que l’ACTEP souhaite impulser à l’Est parisien.

En effet, le rapport AUZANNET méprise totalement l’intérêt économique et l’objectif social du Grand Paris Express et du projet Orbival à savoir la création d’emplois, la construction de nouveaux logements et le développement de l’activité économique de la région Ile-de-France.

De plus, les propositions de scénarios remettent fortement en cause l’élaboration des deux Contrats de Développement Territorial (CDT Paris Est entre Marne et Bois, CDT Boucles de la Marne) et les nombreux projets du territoire de l’ACTEP (Site de Maintenance et de Remisage, poste de contrôle et de commande à Champigny-sur-Marne, maillage du Cluster Descartes…).

Or, ce changement est pourtant attendu par les Franciliens qui subissent au quotidien les conséquences d’un réseau de transport vieillissant, saturé et inadapté aux besoins de mobilité des franciliens. Il est difficilement concevable pour la 1ère région de France, de considérer que les 30 milliards d’euros nécessaires à la réalisation du Grand Paris Express ne sont pas finançables. Le rapport Auzannet reste totalement muet sur les solutions nouvelles et innovantes qui pourraient être mise en place.

Aussi, les élus de l’ACTEP demandent que Monsieur Gilles CARREZ, Président de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale puisse être rapidement missionné par le Gouvernement pour poursuivre son travail sur les pistes de financements, maintenant que l’évaluation des coûts a été approfondie.

Mentions légales | Crédits | Plan du site | Flux RSS